Test : NBA 2K6
Xbox 360
 
 Editeur : 2K Sports
Développeur : Visual Concepts
Site officiel : 2ksports/nba2k6
Vidéos : rubrique vidéos
Date de sortie : 28.04.2006
Achat : Amazon.fr, CeDe.ch
  
 

Langue : textes en français, voix en anglais
Joueur(s) hors ligne : 1 à 4
Xbox Live : oui
Joueurs en ligne : 2 à 8
Age recommandé : 3+

 


Après de nombreux retards (alors que le jeu est sorti en novembre 2005 dès le lancement de la console aux USA), le jeu de 2K Sports et Visual Concepts arrive enfin sur le vieux Continent. Six mois pour traduire des menus; les moins mauvaises langues diront que 2K Games a attendu que le parc de consoles soit plus fourni en Europe pour finalement mettre en vente leur produit.

Après une courte présentation montrant divers stars du basket US en action, le menu apparaît dans un design et une structure assez sobres, permettant une navigation des plus fluides. Le nombre de modes de jeu est assez conséquent : partie rapide, 24/7: destination EBC, l'Association, Saison, Street, Tournoi, Entraînement et Situation. Sans oublier le mode Live. De quoi faire, en somme.
Le mode 24/7 : destination EBC est en fait le mode carrière, qui permet de créer un joueur (en choisissant sa taille, son poids, ses vêtements, sa coupe de cheveux, ses tatouages, etc.) et le faire devenir le meilleur joueur de la NBA. On commence donc par des matchs de rue pour atteindre l'Entertainer basketball Classic à Rucker Park à New-York. Après avoir gagné la compétition on pourra donc importer son joueur dans son équipe NBA favorite.

Le mode Association permet de devenir le Manager Général et de gérer son équipe à la façon d'un jeu de rôle, en recrutant et améliorant ses joueurs. On peut donc améliorer son équipe en trouvant des joueurs pour la dynamiser et ainsi passer à l'entraînement qui se fait sous forme de mini-jeux pour faire évoluer les statistiques personnelles des joueurs. Le but de ce mode est de gagner de l'argent, des championnats, améliorer son classement, etc. Le mode Association est une bonne simulation de management de la NBA. Pour tous les modes solos, de un à quatre joueurs peuvent participer aux matchs, de quoi d'éclater entre amis. Le mode Live donne accès à plusieurs options: partie rapide, un lobby pour discuter avec ses adversaires avant match, et puis un mode tournoi (par équipe ou individuel). Ce mode est jouable de deux à huit joueurs. Que du bon.

Question gameplay, le jeu de Visual Concepts prend l'ascendant (et largement) sur la compétition en proposant une jouabilité plus subtile (car axée plus simulation) et offrant une très bonne visibilité et facilité de mise en place des différentes tactiques. L'action en est fluidifiée et c'est alors un plaisir que d'affronter une IA adaptée à ce type de gameplay. L'utilisation du stick droit pour les tirs / dunks est une merveilleuse (je sais, le mot est déplacé mais j'étais à court de superlatifs) idée, et même si l'on doit un peu s'habituer à prendre certains réflexes et changer sa manière de jouer, passé le temps d'adaptation, le gameplay devient réellement excellent. La physique des collisions entre joueurs est également assez bien gérée, malgré de petits bugs de-ci de-là. Rien de pénalisant en soit. A l'instar de NHL 2K6 du même éditeur, le « coaching en direct » permet en tout temps de définir la stratégie offensive et défensive de l’équipe. Et ce, tout simplement avec l'aide de la croix directionnelle. Pratique.

Graphiquement le jeu est un peu décevant. En Haute Définition c'est déjà un peu mieux, les joueurs sont bien modélisés et reconnaissables, mais leur manque flagrant d'expression n'aide pas à faire oublier qu'il s'agit avant tout d'un portage d'un jeu « old gen ». Malgré une modélisation en 3D, le public, les coaches et les commentateurs jouissent également d'un manque d'expression et du syndrome copier / coller de la Xbox. Idem pour les terrains de jeu; pas réellement améliorés par rapport à ceux de la version Xbox, si ce n'est la résolution plus élevée. Dans une note plus positive, le jeu propose la gestion de mouvement des tissus des maillots et des shorts, et ce, de manière fort convaincante. Il en va de même pour la sueur, qui coule sur nos joueurs au fur à mesure que la partie avance. Pour résumer, le jeu n'est pas moche, entendons-nous bien; mais il ne démontre en rien les capacités de la 360. Ne comptez pas épater vos amis en mettant NBA 2K6 dans votre console, pour cela il faudra vous tourner du côté du titre d'Electronic Arts, NBA Live 06 qui est bien plus tape à l'oeil, mais par contre beaucoup moins riche en terme de gameplay. Les animations des joueurs en revanche sont bien fluides et si l'on est pas trop regardant sur la qualité graphique, c'est un plaisir que de voir reproduire tous les gestes célèbres de toutes ces stars de la NBA.

La bande son contient 46 pistes de musiques «pas de la campagne» qui vont de pair avec la nature urbaine du basket; la majorité des titres sont des morceaux huh-huh de hip-hop mais il y en a également yo! quelques uns plus électroniques ou plus rock & roll. Après, c'est une histoire de yo goût et l'on peut très bien yeah-baby décider de s'en passer et de mettre huh-huh notre propre musique, chose yo! que je me suis empressé de faire... Huh-huh ! Les bruitages composés de cris de foule, crissements de chaussures sur le sol et des bruits de rebonds de balles sont bons et permettent de se plonger dans l'ambiance NBA. Les commentaires sonnent généralement juste, malgré une certaine répétition de phrases pendant les actions. Mais cela reste anecdotique. Il faudra cependant se contenter de voix en anglais car le jeu ne propose pas de choix de langue; la traduction ne touche que les menus (la vilaine). Ce n'est pas pénalisant pour les personnes parlant la langue de Chuck Norris (chacun ses références) et les fans de basket US en général, mais c'est vrai que pour les autres, une option de commentaires dans la langue de Francis Perrin eut été une bonne surprise.

Pour conclure, malgré le fait que je ne sois pas fan de jeux de balles au panier (et de jeux de sport en général), j'ai pris un plaisir certain avec le titre de Visual Concepts, qui m'a réconcilié avec le genre. NBA 2K6 va combler tous les amoureux du basket US par sa jouabilité axée simulation et ses nombreux modes de jeux. Si les graphismes et l'ambiance sonore un peu molle font descendre un peu la note finale, NBA 2K6 reste un très bon jeu de basket. Le fond y est, il faut maintenant espérer que la mouture 2K7 apportera également la forme !


LorHan -
14.05.2006




 
LES PLUS
LES MOINS
 
 

Jouabilité axée simulation
Le mode association
Le mode 24/7
La durée de vie
_________________________

Graphismes moyens
Musiques saoulantes
Le prix

_________________________

 
 
Technique :
 
Graphismes :
Son :
Jouabilité :
Durée de vie :
 
Note : 7/10