Test : Import Tuner Challenge
Xbox 360
 
 Editeur : Ubisoft
Développeur : Genki
Site officiel : genki.co.jp
Vidéos : rubrique vidéos
Date de sortie : 5.10.2006
Achat : Amazon.fr, CeDe.ch
  
 

Langue : anglais
Joueur(s) hors ligne : 1 à 2
Xbox Live : oui
Joueurs en ligne : 1 à 2
Age recommandé : tous publics

 


Dans le style, très en vogue, de la course automobile et du tuning, genre dominé par Electronic Arts et ses Need For Speed, un challenger de plus, issu de la série Tokyo Highway / Xtreme Racer, arrive sur la ligne de départ. Les moteurs vrombissent, la tension monte… Sera-t-il capable de remporter la course et de se hisser à la tête du classement ?

Avant toute chose, il me paraît important de préciser qu'Import Tuner Challenge risque de dérouter plus d'un joueur et moi le premier. J'ai d'ailleurs tourné en rond un petit moment avant d'en saisir le principe. Le fait que le jeu soit entièrement en Anglais n'aide pas trop non plus à ce niveau là et risque de rebuter pas mal de gens. En fait, Import Tuner Challenge est plus une ode au Tuning qu'un véritable jeu de course à part entière. Pour preuve, la partie la plus développée est le " Garage ", dans lequel vous pouvez tuner votre voiture à outrance. Celle-ci est entièrement modifiable. On nous promet jusqu'à 5 millions de possibilités et force est de constater que le jeu est incroyablement complet à ce niveau là : moteur, nitro, pneus, apparence, transmission, carrosserie, jantes, freins, phares, pare chocs avant et arrière…tout y passe. On peut même changer les rétroviseurs externes, ajouter des petites décorations pour le rétroviseur interne, changer les sièges, le volant, les divers cadrans du tableau de bord et la couleur de l'intérieur. Chacune de ces améliorations disposant de plusieurs niveaux. On peut toutefois regretter que les possibilités au niveau de la course pure ne soient pas aussi étendues. Dans les autres jeux de courses actuels, le plus important est de remporter les diverses courses, la partie tuning est présente, mais moins importante que cette partie course. C'est plutôt une sorte de complément à celle-ci. Ici, c'est complètement l'inverse. On a l'impression que la conduite ne sert qu'à pouvoir upgrader sa voiture. Et ce n'est pas qu'une impression….

Import Tuner Challenge propose plusieurs modes de jeu. Le mode Time trial, le mode "Free Ride", dans lequel vous vous promenez dans la ville afin de croiser vos adversaires et de les provoquer. Et le mode "Quest", dans lequel il y a un semblant d'histoire. Le but du jeu est simple : affronter des adversaires, les battre pour gagner de l'argent et pouvoir tuner le plus possible votre voiture. Vous commencez par acheter celle-ci, avec les moyens dont vous disposez au tout début du jeu, et partez à la conquête de la ville. Vous allez devoir provoquer et affronter des équipes de pilotes pour asseoir votre suprématie. Vos adversaires se rencontrent de deux façons différentes : sur la route où ils se distinguent des gens en simple promenade en voiture par un petit logo qui apparaît au-dessus de leur véhicule, ou représentés dans le plan du circuit par des petites flèches. Un simple appel de phare suffit alors pour engager une course contre eux. Et, deuxième façon, dans des parkings où vous rencontrerez les plus coriaces. Vous devrez en découdre avec les membres d'une équipe avant de pouvoir affronter leur leader. En battant celui-ci, vous pourrez alors aller acheter sa voiture qui deviendra disponible, mais elle coûte très cher. Différents types de duels sont au programme : le premier est de franchir la ligne d'arrivée premier, et le second, et le plus courant, est de réussir à semer votre adversaire. Il arrive parfois que vous vous retrouviez avec plusieurs adversaires à semer et là, ce ne sera pas une partie de plaisir. Une optimisation de votre voiture sera fortement recommandée car vous aurez à faire face à de véritables bolides. Chaque victoire vous rapportera de CP, monnaie du jeu, qui vous permettront de modifier votre voiture ou d'en acheter de nouvelles. Chaque équipe réside dans une partie bien spécifique de la ville et à un moment précis de la journée. Tout ceci constituant en fait les 3 niveaux de difficulté du jeu : le niveau facile est le niveau " Night ", le moyen " Midnight " et le niveau difficile " Daybreak ". Il est d'ailleurs dommage que l'on n'ait pas de courses de jour.

La ville n'est pas ouverte. Vous choisissez où vous voulez commencer et à quel moment de la journée. Et hors de question pour vous d'aller vous balader puisque vous êtes cantonnés à la portion choisie. Les environnements ne sont pas très variés et on a souvent l'impression de tourner en rond plus qu'autre chose et on ne sent pas une grande différence entre les divers circuits. Choix assez étonnant puisque les standards d'aujourd'hui proposent généralement une grande variété dans les circuits, tant au niveau des environnements qu'au niveau des conditions météos ou du cycle jour - nuit. De nouvelles parties de la ville sont néanmoins débloquables dans le jeu après que vous ayez remporté certaines victoires.

Lors des courses, trois vues sont disponibles. Une où l'on voit entièrement la voiture, une ou l'on est dans l'habitacle et la dernière, au raz de la route. C'est d'ailleurs dans celle-ci que la sensation de vitesse est le mieux rendue, notamment lors de l'utilisation de la nitro. Au niveau de la conduite, c'est de l'arcade pure. Les voitures réagissent assez bien (à noter la possibilité ou pas d'avoir une direction assistée) et l'on ressent, là encore l'importance du tuning car, si vous affrontez un adversaire qui dispose d'une voiture beaucoup plus performante que la vôtre, vous n'aurez pas l'ombre d'une chance, même si vous êtes bon pilote. J'en ai fait l'expérience en m'obstinant 6 ou 7 fois de suite à affronter un membre d'une équipe, qui me laissait littéralement sur place, malgré tous mes efforts. Après avoir fait quelques courses contre d'autres et récupéré de l'argent, je suis passé par le garage et ai augmenté mon moteur d'un niveau. Je suis retourné affronter le pilote en question et, en une course, il a été possible de le battre.

Import Tuner Challenge n'a pas l'éclat d'un jeu de nouvelle génération et si on ne savait pas qu'il tourne sur 360, on se croirait plutôt sur notre bonne vieille Xbox. Le jeu prend place dans la ville de Tokyo, mais le fait que toutes les courses se passent de nuit ou dans une semi-obscurité contribue à sa sobriété au niveau des graphismes. Comparé à un Need For Speed Most Wanted par exemple, c'est le jour et la nuit. Les voitures sont correctement modélisées mais rien de bien transcendant là non plus et les membres des équipes que vous allez affronter apparaissent sous la forme d'un simple dessin. Les bruitages des moteurs sont assez bien rendus mais aucune voix n'a été enregistrée. Vous devrez vous contentez de simples textes. Les musiques, assez techno collent assez bien à l'esprit du jeu mais sont, hélas, on ne peut plus répétitives.

La durée de vie du jeu s'annonce assez conséquente puisque avec toutes les possibilités de tuning et le grand nombre d'adversaires à affronter, on n'en fera pas le tour en une journée, loin de là. Et, là encore, on risque de passer plus de temps à peaufiner l'apparence et les réglages de sa voiture qu'a courir réellement.

Import Tuner Challenge n'est pas un mauvais jeu en soi. Les fanas de courses pures n'y trouveront très certainement pas leur compte et risquent d'être un peu déboussolés par le jeu. Le peu de différences et de variétés entre les circuits y est sûrement pour beaucoup. Par contre, les accros de tuning risquent de passer un bon moment dessus tant les possibilités à ce niveau là sont nombreuses et variées. Donc à réserver à un public averti. .


Xav - 28.10.2006




 
LES PLUS
LES MOINS
 
 

possibilités de tuning
beaucoup d'adversaires


_________________________

réalisation "old gen"
circuits peu variés
anglais intégral
multi quelconque
_________________________

 
 
Technique :
 
Graphismes :
Son :
Jouabilité :
Durée de vie :
 
Note : 5/10